Beau témoignage pro-agents dans Le Quotidien Plus jamais sans une agence comme garde-fou !

April 6, 2016

 

Dans Le Quotidien, Daniel Côté a signé, le 3 avril, une chronique très favorable aux agents de voyages.

Le jour des événements de Bruxelles, le représentant du journal publié à Saguenay se trouvait à Vienne. Il a rapidement compris que son escale prévue deux jours plus tard dans la capitale belge était compromise. Le chroniqueur se retrouvait plongé dans l’incertitude comme des milliers d’autres voyageurs à l'approche de Pâques.

« C'est ainsi que j'ai réalisé que la meilleure chose à faire dans les circonstances, ce serait de téléphoner à mon agence de voyages », témoigne-t-il.

« Je me suis alors réjoui de ne pas avoir succombé à la tentation d'acheter mes billets d'avion moi-même, par le truchement d'Internet. Les compagnies encouragent cette pratique qui ne comporte que des avantages pour elles. Que peut un individu, en effet, même un pitonneux de premier ordre, face à ces organisations de plus en plus désincarnées? Surtout quand ça dérape, comme c'était le cas ce jour-là. »
 

« Je venais de me tirer d'un mauvais pas 
sans coup férir, et ce, parce que j'avais eu le réflexe 
- je n'oserais dire la sagesse - de recourir 
aux services d'une agence de voyages. »


M. Côté raconte avoir pu joindre rapidement sa conseillère, Réjeanne Poirier, au bureau de Voyages CAA à Chicoutimi. « Des démarches étaient déjà amorcées afin de me ramener à la maison. En attendant, elle m'a conseillé d'ouvrir un dossier de réclamation, puisque j'étais détenteur d'une assurance voyage. Sitôt expédiée cette formalité, il ne me restait plus qu'à attendre. »

« Je venais de me tirer d'un mauvais pas sans coup férir, et ce, parce que j'avais eu le réflexe - je n'oserais dire la sagesse - de recourir aux services d'une agence de voyages », écrit-il, en se disant impressionné par le travail de sa conseillère.

« J'ai également la conviction qu'en cette époque troublée où trois losers suffisent pour paralyser une grande ville, il importe de mettre toutes les chances de son côté. Ce sera encore oui pour l'Europe, mais jamais sans le garde-fou que constitue une agence de voyages », conclut-il.

Pour lire la chronique de Daniel Côté : www.lapresse.ca/le-quotidien/actualites/chroniques/daniel-cote/201604/03/01-4967254-leurope-oui-mais.php

 

Des fleurs sont déposées à l'extérieur de la station Maelbeel, 
à Bruxelles, mardi, une semaine après les attentats.
Photo : ©YVES HERMAN, REUTERS

 

 

Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Recent Posts