Réal Bossé et Isabelle Brouillette promeuvent le FICAV

October 29, 2015

 

Au cours de la campagne 2014-2015 de l’OPC visant à promouvoir le FICAV, les capsules vidéo humoristiques mettant en vedette Tammy Verge et Antoine Vézina ont enregistré plus de 226 200 visionnements. Fort de ce succès, l’OPC propose de nouvelles capsules, toujours sur le thème de l’improvisation, mettant en vedette, cette fois, les comédiens Réal Bossé et Isabelle Brouillette, deux improvisateurs chevronnés de la Ligue nationale d’improvisation.

Le 22 octobre, une première capsule intitulée Un pépin dans le chou de Bruxelles a été présentée dans le cadre de la 3e édition du Gala des Trophées Unis-Vers. On y voit les comédiens se désoler parce que leur vol entre Bruxelles et l’Italie a été annulé en raison d’une grève, puis se consoler parce que leur agent a un permis de l’OPC leur assurant un remboursement du vol de remplacement via le FICAV. Les convives du Gala ont semblé apprécier. En tout cas, ils ont bien rigolé! 

Dans une autre capsule, intitulée La croisière se dégonfle, les improvisateurs voient leur projet de croisière contrarié par un bris mécanique du paquebot. « Qu’est-ce qu’on fait dans ce temps-là », demande Real Bossé. « On dit merci au FICAV », répond en substance Isabelle Brouillette. « Parfait, ils vont nous rembourser », s’exclame-t-il. « Ben non, parce qu’on n’a pas fait affaire avec une agence », réplique compagne de voyage, dépitée.

Dans la capsule intitulée Une cabine sur la plage, le voyageur appelle sa copine pour lui raconter avoir dû passer la nuit dans une cabine téléphonique parce que son hôtel a fait faillite. « C’est-tu près de Santa-Miseria cet hôtel-là », demande-t-il quand elle lui demande s’il connaît le FICAV. Malheureusement pour lui, il n’a pas fait affaire avec une agence.

Le concept des capsules, on le voit, est simple, mais efficace. La réalisation est à l’avenant, bien servie par les comédiens qu’on a récemment pu voir dans les séries lol :-) et 19-2 dans le cas de Réal Bossé et dans Et si ? et Destinées dans le cas de Isabelle Brouillette.

LE JEU DE L’OPC

Mentionnons que l’OPC destine un petit jeu-questionnaire aux agents de voyages dans le cadre de la nouvelle édition de la campagne d’information Voyagez bien protégé. Se voulant amusant, ce jeu doit leur permettre de tester certaines de leur connaissances concernant le FICAV. L’invitation au jeu doit leur être envoyée par courriel cet automne.

UNE BONNE ILLUSTRATION : SKYGREECE

Dans l’infolettre destinée aux pros du voyage, la présidente de l’OPC, Ginette Galarneau, présente une actualité récente comme « une bonne illustration de la protection offerte par le FICAV ».

« Plusieurs clients québécois du transporteur aérien SkyGreece se sont retrouvés en fâcheuse position à la fin du mois dernier, à la suite de l’annonce de la cessation de ses activités pour une durée indéterminée. Plusieurs, mais pas tous! », mentionne-t-elle, avant de préciser que ceux qui avaient fait affaire avec un agent titulaire d’un permis de l’Office ont pu demander un remboursement au FICAV pour leur billet d’avion de remplacement et les frais de subsistance engagés. Elle ajoute que l’Office a immédiatement nommé un gestionnaire de réclamations, de façon à traiter sur-le-champ les demandes des consommateurs et des agents.

 



Notons que SkyGreece ne figure pas encore sur les indemnisations détaillées des 3 dernières années, non plus que sur la liste de tous les cas d’indemnisation depuis la création du fonds.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour le dire, il semble fort improbable que ce transporteur ne finisse jamais par faire partie des cas majeurs d’indemnisation du FICAVcompte tenu du nombre de passagers concernés.

Serge Abel-Normandin
 

 

 

Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Recent Posts